Historique : du SIVOM à la CCVM

Dans les années 1970, les pouvoirs publics français favorisent la coopération intercommunale en créant des structures administratives adaptées afin que chacun des membres puissent exercer pleinement leurs compétences. La première forme d’intercommunalité dans la vallée de Munster se traduit alors par le Syndicat à Vocations Multiples du canton de Munster en 1972.

Celui-ci a pour objet « de promouvoir l’essor du canton dans les domaines de l’Economie, de l’Infrastructure, du Tourisme, de l’Environnement et de tout autre domaine pouvant intéresser toutes ou certaines communes du canton ». Il est Présidé par le Maire de Soultzeren, alors Conseiller Général, M. MONHARDT.

En 1978, les élus du SIVOM du canton de Munster, conscients de la nécessité d’instaurer une plus grande solidarité financière entre les communes, décident de modifier les statuts et de fixer un nouveau mode de répartition des charges intercommunales tenant compte à la fois du nombre d’habitants et des revenus des communes. Ces nouveaux statuts sont approuvés par arrêté préfectoral du 26 février 1979.
Pour raison de santé, le Président Alfred MONHARDT quitte ses fonctions. Le nouveau Président Antoine BOITHIOT, maire de Mittlach, est élu en comité du 23 avril 1986.

En 1992, les statuts sont à nouveau modifiés pour permettre à la commune de Walbach, située en dehors du SIVOM, d'adhérer pour la seule compétence assainissement. Le SIVOM prend la dénomination de SIVOM de la Vallée de Munster.

A l’issue du renouvellement de l’assemblée, Antoine BOITHIOT annonce en comité du 30 mai 1995 qu’il n’est plus candidat. Marc GEORGES, maire de Munster, est élu Président lors du comité du 3 juillet 1995.
Pour optimiser les ressources de la structure et étendre sa sphère d'intervention, les élus décident  en 1996 de transformer  le SIVOM en Communauté de Communes de la Vallée de Munster (CCVM). Elle est officiellement créée par arrêté préfectoral du 30 mai de la même année.

Cette structure à fiscalité propre, qui a pour objet « le développement et la solidarité des communes de la Vallée de Munster », comprend les 16 communes du canton ainsi que la commune de Walbach, pour la compétence assainissement. Elle se substitue de plein droit au SIVOM de la Vallée de Munster et au Syndicat Intercommunal du Collège et du Lycée de la Vallée de Munster. Le conseil communautaire est mis en place et le Président Marc GEORGES est élu le 5 juin 1996. Il sera réélu en conseil communautaire du 10 avril 2001.

A l'issue du renouvellement des conseils municipaux de mars 2008, le nouveau conseil communautaire a élu Norbert SCHICKEL, Maire d'Eschbach-au-Val, pour succéder à Marc GEORGES en qualité de Président de la CCVM, le 14 avril 2008.
Le 15 avril 2014, Norbert SCHICKEL est reconduit dans ses fonctions de Président par ses collègues membres du nouveau conseil communautaire.